Financement de l’habitat / Le capital social de la BHCI, passe de 6,78 à 53,18 milliards FCFA

Le Conseil des ministres du mercredi 15 décembre 2021, tenu à Abidjan sous la présidence du Président de la République Alassane Ouattara, a décidé de la recapitalisation de la Banque de l’Habitat en Côte d’Ivoire (BHCI).

Le Conseil a adopté au titre du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora une communication relative à la demande d’adhésion de la Côte d’Ivoire au Protocole portant sur les questions spécifiques aux matériels d’équipement miniers, agricoles et de construction à la Convention relative aux garanties internationales portant sur les matériels d’équipement mobiles, adopté le 22 novembre 2019 à Pretoria, en Afrique du Sud.

Communiqué Conseil des ministres 15-12-21.pdf

Au titre du Ministère de l’Economie et des Finances en liaison avec le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Conseil a adopté une communication relative à la situation de la recapitalisation de la Banque de l’Habitat en Côte d’Ivoire (BHCI) et à son rôle dans le financement du logement social. Une nouvelle gouvernance avec un plan de restructuration comprenant la recapitalisation de la banque a été mise en place pour assurer la continuité de l’exploitation. Ainsi, l’Assemblée Générale de la Banque, tenue en juin 2020, a adopté le principe de l’augmentation du capital social, à l’effet de le porter de 6,78 milliards de FCFA à 53,18 milliards de FCFA, par l’émission de 4, 64 millions d’actions ordinaires nouvelles, d’une valeur nominale fixée à 10 000 FCFA, soit le montant de 46, 40 milliards de FCFA. Cette opération devrait permettre de combler le déficit et d’atteindre le niveau des fonds propres requis de 10 milliards de FCFA.

Lire aussi : Reprise du dialogue politique / Le parti de Guillaume Soro exclu des négociations

Au regard de la nouvelle structuration du capital social de la banque majoritairement détenue par l’État, le Conseil a décidé d’orienter la stratégie de la banque sur son cœur de métier initial, à savoir le financement de l’immobilier, en devenant l’instrument privilégié de financement du secteur de l’habitat de façon à combler le déficit structurel en logements.

Séraphin Kokou

757
A lire aussi