Après le congrès de 1934 / Le chef de la délégation égyptienne vise les assises de 2033

Premier pays africain à avoir abrité le Congrès de l'Union Postale Universelle (UPU) en 1934, l’Egypte est bien présente à Abidjan, au bord de la lagune Ebrié. Chef de délégation, Sameh Solaiman s’est exprimé le mardi 17 août 2021.

Le chef de délégation du pays des Pharaons a d’emblée traduit sa fierté de voir l'Afrique abriter à nouveau ce rendez-vous mondial des postiers. Parlant de l'expérience de la poste de son pays, il a expliqué que cette entreprise d’Etat fait de la qualité des ressources humaines une des clés de sa stratégie de développement.

« Depuis 1927, nous avons ratifié et autorisé la charte qui permet aux agents d'être formé dans des centres de la poste. Nous investissons beaucoup dans le développement des ressources humaines, parce que c'est le trésor le plus précieux de l'Afrique. On ne peut pas atteindre de résultats si on n'a pas des personnes qualifiées », a-t-il affirmé.

Se prononçant sur les difficultés que traverse le secteur, il a reconnu qu’aujourd'hui, la poste est confrontée à la concurrence des entreprises de transport qui font l'envoi de colis. Comme pistes de solutions, il a proposé entre autre le changement du système d’envoi de colis, la signature de partenariats avec les entreprises de transport et l’innovation en matière de service.

Pour Sameh Solaiman, la survie de la poste dépend de sa capacité à s’aligner et à s’adapter à la réalité du E-commerce. Notons qu’en terme de capacité, la poste d'Égypte dispose de 4 mille bureaux pour 54 mille employés. Remotivé par le Congrès d’Abidjan, le 2ème du genre en terre africaine, le chef de la délégation égyptienne a ‘’trahi le secret’’ de son pays qui ambitionne recevoir les assises de 2033.

Sain Laurenzo

923
A lire aussi