Dette de plusieurs milliards / Les recettes d’Amadou Coulibaly pour sauver la Poste de Côte d'Ivoire

Le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, Amadou Coulibaly, porte-parole du Gouvernement, a effectué une visite de travail au siège de la Poste de Côte d’Ivoire. C'était le mardi 24 mai 2022 en zone3, où il a proposé quelques solutions face aux difficultés que traverse la Poste.

Le DG de la Poste de Côte d’Ivoire, Isaac Gnamba Yao a présenté l’état des lieux à son visiteur du jour. A l’en croire, la Poste croup sous une dette de plusieurs dizaines de milliards Fcfa.

Pour pallier cette situation, la Poste propose un plan de restructuration audacieux qui s’articule autour de grands axes de développement. Notamment, la reconstitution des services financiers postaux, la mise en valeur du patrimoine immobilier de la Poste, la modernisation du service de la Poste, le renforcement de la régulation. Dans son exposé, le DG de la Poste-CI a mis un accent particulier sur le respect des textes relatifs aux taxes d’affranchissement.

Lire aussi : B2B Digital Day 2022 / La transformation digitale au cœur du développement des entreprises

Après ce tableau sombre, le ministre Amadou Coulibaly a rappelé que le Plan de Redressement Opérationnel et Financier adopté en Janvier 2013 peine jusque-là à prendre forme. A savoir le volet opérationnel relatif aux investissements qui n’a pu être réalisé 10 ans après son adoption, malgré les efforts de l’État. A côté de cela, il a signifié la concurrence rude faite à la Poste.

Il a rassuré que son équipe travaillera de sorte à ce que la Poste soit en situation de payer ses dettes. Mais également qu’il lui soit payé les sommes importantes qu’on lui doit, et qui est évalué à 36 milliards. 

Pour sortir la tête de l’eau, la Poste-CI doit en permanence se réinventer en intégrant les nouveaux métiers et surtout tirer le meilleur parti des technologies nouvelles. L'objectif étant de créer de la valeur ajoutée aux métiers postaux de base. 

Lire aussi : Fréquence radioélectrique / Amadou Coulibaly engagé contre l’utilisation frauduleuse des fréquences

Mieux, la Poste doit se réinventer pour épouser l’ère du temps, pour fonctionner comme de véritables sociétés, capables de faire des chiffres d’affaires. Le ministre a invité la direction générale à faire une meilleure exploitation du patrimoine immobilier de la Poste. Et à faire de la Poste un véritable relais de l'État, de ses démembrements en termes de prestations des services administratifs aux citoyens, en s’adossant sur la capillarité de son réseau.

SLY avec Cercom

573
A lire aussi