Salon du Cinéma au Féminin 1 / Les femmes invitées à prendre leur destin en main

Annoncé le mardi 26 octobre 2021, le clap 1 du Salon du Cinéma au Féminin a été lancé le Jeudi 4 novembre 2021 à l’Office Nationale du Cinéma de Côte d’Ivoire (ONAC-CI), à Cocody-Angré 7ème tranche. Il enregistre la participation de professionnels de différents pays dont le Gabon, le Cameroun, la France et la Côte-d’Ivoire.

Devant un public majoritairement constitué de femmes, la promotrice Rita Ambeu a réaffirmé que ce salon a pour objectif d’encourager plus de femmes à s’intéresser aux métiers techniques du cinéma, de faciliter les rencontres entres les professionnels, afin de permettre leur insertion dans ce milieu professionnel.

Lire aussi : Salon du Cinéma au Féminin / Rita Ambeu veut plus de femmes dans les métiers techniques

Elle explique l’idée de ce salon par sa déception à ne trouver aucune femme parmi les grands noms de l’industrie cinématographique ivoirienne. Elle entend changer cette donne et invite les femmes à prendre leur destin en main.

« J’ai fait des travaux dans l’optique de me faire une idée sur ces personnalités qui ont donné une âme à l’industrie cinématographique ivoirienne (Timité Bassori, Roger Gnoan Mbala, Sidiki Bakaba…), qui pour la plupart ont su donner, booster le développement de la sphère du cinéma ivoirien et africain. Mais, aucune femme n’en fait partie, alors je décide de restreindre mon champ de recherche sur les premières cinéastes et techniciennes ivoiriennes. Comme résultat, je n’ai trouvé aucun nom », s’est désolée la promotrice Rita Ambeu.

Lire aussi : 9ème édition du FESTILAG / Naky Sy Savané présente le festival à Harlette Badou N’Guessan

Ouvert jusqu’au samedi 6 novembre 2021, cette 1ère édition offre aux participants plusieurs activités dont un panel, des ateliers de formation, un meet-up, un concours pitch et une soirée destinée aux professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.

La 1ère journée a enregistré un panel animé par des dames du cinéma féminin dont Adja Soro, Nameita Touré, Samantha Biffot et Alexandra Amon. Il avait pour thème : « Le positionnement des femmes dans le cinéma et la dynamique en évolution ».

Konan K.T 

669
A lire aussi