Promotion de la culture Africaine / L’UNESCO ressuscite les pionniers de l’Afrique

Le Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire à Abidjan-Plateau a servi de cadre pour le lancement du projet « Histoire générale de l’Afrique ». C’était le mercredi 06 avril 2022.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la coopération de l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le ministère de la Culture, de l’Industrie des Arts et du Spectacle avec l’Organisation des Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), en vue de promouvoir et vulgariser l’Histoire Générale de l’Afrique auprès du public ivoirien.

L’Histoire Générale de l’Afrique est une œuvre pionnière, à ce jour inégalée dans son ambition de couvrir l’histoire de la totalité du continent africain, depuis l’apparition de l’homme jusqu’aux enjeux contemporains auxquels font face les Africains et leurs Diasporas dans le monde. C’est ainsi qu’un premier numéro de livre pour enfant retraçant l’histoire de ‘’Vakaba l’Unificateur’’ a été édité et publié par Les Editions Voyelles.

Lire aussi : Biographie de Hamed Bakayoko / ‘‘HamBak une vie au service de la nation’’ officiellement disponible

Cheffe du Bureau UNESCO à Abidjan, Anne Lemaistre, a affirmé que ‘’son institution se réjouit de l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire à œuvrer pour la valorisation, la vulgarisation et l’appropriation de l’histoire générale de l’Afrique auprès des jeunes. Puis elle a ajouté, ‘’notre organisation reste disponible pour vous apporter son expertise, son soutien dans ce processus’’.

Pour rappel, ce sont plus de 230 historiens qui ont travaillés pendant 35 ans sur ce projet initié par l’UNESCO depuis 1964, dans le but de favoriser les perspectives africaines.

Lire aussi : Pâquinou 2022 / Yopougon reçoit ‘’Pâques aux couleurs de chez nous’’

Notons le lancement du projet Histoire générale de l’Afrique a enregistré la présence de Florent Galaty, directeur de cabinet du ministère de la Culture, de l’Industrie des Arts et du Spectacle, qui représentait la ministre Harlette Badou N’guessan Kouamé.

KKT

813
A lire aussi