Déguerpissement de Boribana à Attécoubé / Les populations appellent Cissé Bacongo et les organisations des droits de l'homme à leur secours

Ce samedi 6 janvier 2024, les autorités du district Autonome d'Abidjan ont annoncé la démolition, dans les 72h de Boribana, quartier précaire situé à Attécoubé, aux abords du 4e pont d'Abidjan, non loin de l’espace CAN.

Une nouvelle qui sonne mal aux oreilles des habitants, certains ont passé toute leur vie à Boribana.

Ce quartier, constitué majoritairement de constructions improvisées et dont les premiers occupants sont arrivés dans les années 1940, compte près de 28.000 habitants.

Un premier déguerpissement avait eu lieu en 2019 et les autorités avaient promis des indemnités aux expulsés. Mais 4 ans plus tard, de nombreuses personnes affirment n’avoir jamais rien reçu.

La majorité des habitants affirment qu'ils ne quitteront pas le quartier quid à dormir dans la rue où sous le 4e pont, parce qu'ils ne savent où aller. Ils plaident pour un report des démolitions annoncées pour ces jours-ci.

Ils sollicitent donc une rencontre avec le ministre gouverneur du district d’Abidjan Ibrahim Cissé Bacongo et lancent un appel à toutes les organisations de droits de l'homme à se pencher sur leur situation.

Timothée Guéï

165
A lire aussi