Concours Miss Tabouret Royal / L’entrepreneuriat de la jeune femme africaine, le leitmotiv

Trois mois déjà que les présélections ont commencé pour la première édition du concours Miss Tabouret Royal 1825, Afrique.

A mis parcours, le comité exécutif, dirigé par Christiane Mahilé, présidente de l’initiative Miss Tabouret Royal, a présenté aux partenaires, la quintessence du travail déjà abattu. C’était le samedi 15 juillet 2023 à Abidjan.

Il a été relevé que déjà 21 jeunes femmes d’Abidjan et de l’intérieur ont déjà participé. Chaque mois, un trio de Miss ayant totalisé les grands nombres de vote sur les différents réseaux sociaux, est retenu et récompensé.

D’après la présidente, « cette prime a pour but d’aider les filles à réaliser leurs projets, car l’un des critères de sélection est leur capacité à entreprendre ».

Les autres critères de participation sont : être africaine d’origine, bien s’exprimer en français, avoir au minimum le BEPC, être de sexe féminin à la base et avoir des rondeurs (formes généreuses).

Christiane Mahilé invite toutes les jeunes africaines qui répondent à ces critères, à s’inscrire pour vivre cette merveilleuse aventure, dont la grande finale aura lieu en novembre prochain.

Pour rappel, le lancement de cette première édition du concours Miss Tabouret Royal  1825 s’est tenu le jeudi 2 mars 2023, à la maison de la presse à Abidjan-Plateau.

M.N.N

681
A lire aussi