Rentrée scolaire et universitaire 2022-2023 / Voici les mesures arrêtées pour booster l’enseignement

SOCIETE Raphael 15/09/2022

Le Conseil des ministres du mercredi 14 septembre 2022, présidé par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, a été l’occasion de se pencher au sommet de l’Etat sur la qualité de l’enseignement en cette période de rentrée scolaire 2022-2023. Le Conseil a adopté au titre des ministères de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation ; de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ; et de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage ; des mesures spécifiques pour la rentrée scolaire et universitaire 2022-2023, en vue d’améliorer le dispositif et la qualité de l’enseignement scolaire, de l’enseignement supérieur et de l’enseignement technique et la formation professionnelle.


Au titre du Ministère de l’Economie et des Finances, en liaison avec le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Ministère de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage ; Le Conseil a adopté une communication relative aux mesures spécifiques pour la rentrée scolaire et universitaire 2022-2023.

Dans le cadre de la rentrée scolaire et universitaire 2022-2023, le Conseil a arrêté des mesures spécifiques en vue d’améliorer le dispositif et la qualité de l’enseignement scolaire, de l’enseignement supérieur et de l’enseignement technique et la formation professionnelle. Il s’agit notamment :

communique-du-cdm-du-14-09-2022.pdf

• Au niveau de l’enseignement scolaire

  • de la distribution de 5,3 millions de kits et de 6,1 millions de manuels pour un coût global de 17 milliards de francs CFA. En outre, un projet pilote de prêt et de location de livres, dénommé projet BONAMAS, sera mis en place pendant cette rentrée scolaire. Les manuels essentiels seront prêtés aux élèves pour un coût de 10 000 francs CFA.
  • de la distribution de 167 000 tables bancs aux établissements scolaires pour un coût de 3 milliards de francs CFA ;
  • de la mise à disposition d’un montant cumulé de 18 milliards de francs CFA viré sur les comptes des différents COGES, qui, conformément aux instructions du Président de la République, ne lèvent plus de cotisations auprès des parents d’élèves ;
  • de l’ouverture d’une classe du préscolaire dans toutes les écoles primaires publiques, en privilégiant dans un premier temps les zones rurales, de façon à renforcer la place de la petite enfance dans le système éducatif national ;
  • de l’assujettissement du recrutement temporaire des bénévoles à des tests d’évaluation du niveau de connaissance et de compétence ;
  • du lancement des Contrats d’Objectifs et de performance au niveau des Directions Régionales de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (DRENA) et des Directions Départementales de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (DDENA), afin d’instaurer une culture du résultat et d’assurer un pilotage efficace du Système d’Education et de Formation.

Lire aussi : Politique d’insertion des diplômés en Côte d’Ivoire / Et si on essayait le modèle japonais ?

• Au niveau de l’enseignement supérieur

  • du renforcement de la capacité d’accueil des cités universitaires avec l’ouverture des résidences universitaires de Williamsville, d’Adjamé 220 logements et de Vridi, la réhabilitation des résidences universitaires d’Abobo 1 et 2, de Port-Bouët 3, de Daloa (1200 lits) et de Korhogo (2400 lits) et le lancement en novembre 2022 de la construction des nouvelles résidences universitaires de Cocody (500 lits), d’Abobo-Adjamé (2000 lits) et de Bouaké (2000 lits) ;
  • du relogement en cité universitaire de tous les étudiants squattant les amphithéâtres et salles de Travaux Dirigés ;
  • du renforcement de la capacité d’accueil des restaurants universitaires avec l’ouverture de deux nouveaux restaurants universitaires à Abobo-Adjamé et à Cocody, ainsi que l’amélioration de la qualité des repas dans l’ensemble des restaurants universitaires ;
  • de la rentrée universitaire unique pour l’ensemble des universités, sur toute l’étendue du territoire national, le 3 octobre 2022 ;
  • de l’octroi d’une aide aux étudiants les plus démunis pour un montant global de 500 millions de francs CFA, à environ 2600 étudiants démunis recensés par les services sociaux des CROU.

• Au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle

  • du maintien des mesures exceptionnelles prises en 2021 relatives à la réduction du coût de la scolarité, notamment la suppression des cotisations exceptionnelles et des frais de dossiers ;
  • de la mise à disposition d’équipements et de matériels didactiques au profit des élèves de l’ETFPA à hauteur de 1,4 milliard de francs CFA, afin de permettre aux établissements d’enseignement technique et de la formation professionnelle de fonctionner régulièrement ;
  • de l’institution d’une bourse de mobilité accordée aux élèves ou apprentis en immersion dans une structure de formation, une entreprise ou une institution à l'étranger.

Raph-O

Articles Récents

Articles Populaires