Renforcement de la sécurité transfrontalière / L’OIM et le peuple japonais font don de 2 postes de police dans le nord

SOCIETE Raphael 24/09/2022

Le vendredi 23 septembre 2022, s’est tenu à Abidjan-Plateau l’atelier de clôture du projet « Renforcer la sécurité et la cohésion sociale aux frontières nord de la Côte d’Ivoire (RECOSOC) » et la cérémonie symbolique d’inauguration et de remise des postes de police frontières construits à Massala-Barala et à Dioronzo-Somotou.


Le projet « Renforcer la sécurité et la cohésion sociale aux frontières nord de la Côte d’Ivoire » (RECOSOC) est l’œuvre de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Financé par le peuple japonais à hauteur de 1 875 000 dollar américain soit 1 milliard 269 millions 337 mille 500 Fcfa, il vise à soutenir le Gouvernement ivoirien dans le renforcement de la sécurité et la stabilisation des communautés aux frontières nord de la Côte d’Ivoire.

 Letizia Tirone (au micro), Ouattara Adama et Sugiyama Hirok (en noir) ont réaffirmé un partenariat durable entre les parties

« Aujourd’hui, nous célébrons un partenariat durable entre le Gouvernement la Côte d’Ivoire, le Gouvernement japonais et L’Organisation Internationale pour les Migrations en faveur d’une mobilité transfrontalière (…) Depuis 2018, le Gouvernement japonais et l’OIM sont engagés dans l’appui aux efforts du Gouvernement ivoirien pour renforcer la gestion de ces frontières », a soutenu la cheffe de mission de l’OIM Côte d’Ivoire, Letizia Tirons, par ailleurs cheffe de programmes de gestion des frontières.

Lire aussi : Bilan Covid-19 sur la situation des frontières / L’OIM fait des recommandations à la sous-région

Il est important de préciser que ce projet contribuera à renforcer la sécurité et la stabilité communautaire aux frontières de la Côte d’Ivoire avec le Mali et le Burkina-Faso, par le biais d’activités qui font le lien entre la paix et le développement, en améliorant la gestion des frontières, l’inclusion et la cohésion sociale, dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Les initiateurs engagés pour la sécurité et la stabilité communautaire aux frontières Côte d’Ivoire - Mali et Burkina-Faso

Notons que cet atelier a enregistré la présence de Ouattara Adama, inspecteur général de police, représentant le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ; et de Sugiyama Hiroki, pour le compte de l’ambassade du Japon.

KKT

Articles Récents

Articles Populaires