Publicité / Amadou Coulibaly invite les maires à une synergie d’actions pour assainir l’affichage

ECONOMIE Raphael 04/06/2022

Le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Amadou Coulibaly, a eu une séance de travail avec l’ensemble des élus municipaux du District d’Abidjan, le jeudi 02 juin 2022, à son cabinet, à Abidjan-Plateau. A l’issue de cette rencontre, il a invité les différents maires à opter pour le numérique, en vue d’un suivi des panneaux dans leurs différentes communes.


« Nous évoluons désormais dans le numérique, la digitalisation ; tous les panneaux publicitaires qui ne sont pas identifiés seront démantelés », a-t-il asséné, en précisant que ce sont des panneaux inconnus.

Au cours de cette rencontre, Amadou Coulibaly a indiqué aux élus locaux du District d’Abidjan que le retour sur investissement de tout le travail qu’il abat sur le terrain avec ses hommes, est de bénéficier de la collaboration franche des maires qu’ils sont. A cet effet, il se dit ouvert à un partenariat. « Si nous sommes dans un partenariat, il y a beaucoup de chance que nous arrivions à assainir la ville d’Abidjan », dira-t-il.

Quant aux opérateurs de l’écosystème de l’affichage publicitaire, il les invite à respecter la loi qui règlemente ce secteur d’activité, surtout en ce qui concerne des distances prescrites.

Lire aussi : Dette de plusieurs milliards / Les recettes d’Amadou Coulibaly pour sauver la Poste de Côte d'Ivoire

En effet, le décret régissant le secteur de la publicité, portant réglementation de l’affichage publicitaire stipule que l’espacement entre deux panneaux est au minimum de 75m en agglomération et de 100m en rase campagne. Le décret dit également que les panneaux publicitaires en rase campagne sont posés à 150m au moins, des carrefours, et à 100m en agglomération des entrées et des sorties des courbes.

Après la phase d’implémentation, le ministère a rappelé qu’il passera à une autre dimension, celle du démantèlement des panneaux sauvages ou inconnus. Pour cette étape, le ministre a rassuré ses hôtes qu’il sera à leurs côtés, car dira-t-il, il serait bon que les deux parties se mettent ensemble, voire en synergie, pour la réussite de cette opération.

A travers le Conseil Supérieur de la Publicité (CSP), le ministère sera aux côtés des municipalités pour démanteler les panneaux sur la base d’un document, le Système d’Information Géographique (SIG), un système intégré de gestion des panneaux que le ministère mettra à leur disposition pour un suivi et une évaluation très efficace.

Lire aussi : Livraison de véhicules aux souscripteurs / Le DG de NKL invite à avoir confiance aux jeunes talents

L’application informatique dont dispose le BNETD, le SIG, permettra d’assainir l’écosystème de la communication publicitaire tout en normalisant le cas de la pollution visuelle à laquelle les populations sont exposées. Et ce, du fait des régies publicitaires dans les villes et communes qui ne respectent pas les textes en vigueur. Mieux, cela aura l’avantage de réglementer l’emplacement des panneaux publicitaires dans les villes et communes par les élus locaux.

Infos d’Ivoire avec Cercom

Articles Récents

Articles Populaires