Situation politique en Afrique / La MPESA invite tous les étudiants africains à la solidarité

Brou Thiemele Yves, dans une déclaration, en date de ce mardi 25 janvier 2022, a invité les étudiants d’Afrique à une solidarité sans faille à un moment où l’Afrique joue son vatout face à la domination impérialiste. Président par intérim de la Mouvance Panafricaine Estudiantine et Scolaire d'Afrique (MPESA), et vice-président de l’organisation de la société civile Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), il estime que le combat actuel des étudiants n’est pas au niveau des conditions d’apprentissage, plutôt l’insertion des jeunes diplômés pour une renaissance de l’Afrique.

« Vu l'atmosphère politique actuelle avec la volonté des États africains de la zone franc de stopper l'impérialisme dont les peuples africains sont victimes depuis la nuit des temps, voyant la prise de conscience effective des jeunes africains depuis un moment ; nous avons décidé au cours d'une assemblée générale extraordinaire qui s'est tenu le 13 janvier de la dissolution de la Mouvance Panafricaine Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (MPESCI), qui avait pour rôle l'éveil des consciences des jeunes ivoiriens, et de réorienter notre combat.

Lire aussi : Interview SG FESCI / ‘’Notre priorité sera les congés anticipés et les docteurs non recrutés’’

Nous avons donc décidé de la création de la Mouvance Panafricaine Estudiantine et Scolaire d'Afrique (MPESA) avec d'autres camarades leaders de structures estudiantines et panafricanistes dans plusieurs pays d'Afrique, tels que les camarades Aly Pallo de la Fédération des élèves et étudiants du Burkina-Faso ; Ahmadou Diallo de la Guinée, Mohamed Kamou du Sénégal, Ahouangonou Xavier Bamidélé du Bénin, Yves Webo du Cameroun et bien d'autres.

Considérant l’Article 8 de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant, et les Articles 12(3), 27(2) et 28 de la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance, nous élèves et étudiants d'Afrique décidons de la création de cette organisation afin d'unir nos forces, partager nos idées, et proposer des actions concrètes pour une Afrique souveraine et développée par ses propres richesses, tant naturelles que financières.

Nous invitons donc toutes les structures estudiantines et scolaires de Côte d'Ivoire, d'Afrique à nous rejoindre car le vrai combat à mener aujourd'hui n'est plus seulement pour les conditions d'apprentissage des étudiants, mais surtout le devenir après les études ; l'apport de ses étudiants au devenir de l'Afrique. Très bientôt (probablement vers fin mars 2022), nous tiendrons un sommet des Leaders Estudiantins Panafricanistes dans l'un de nos pays membres et nous passerons aux actions concrètes concernant l'éducation en Afrique.

Lire aussi : Développement de la Mé / Les cadres s’unissent pour porter la réflexion

Pour l'heure nous soutenons nos frères du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso, qui vivent des moments décisifs de l'histoire de leurs pays. Nous appelons les Étudiants d'Afrique à la solidarité absolue, à ne pas se laisser intimider ni distraire par les positions de la communauté internationale et de la CEDEAO. Car notre avenir et celui de nos progénitures en dépend ».

Fait à Abidjan le 25-01-2022

Brou Thiemele Yves 

(Ndlr : Le titre et le chapeau sont de la rédaction)

763
A lire aussi