Ministère de la Communication et de l’Économie Numérique / Un budget de 84 milliards Fcfa adopté à l’Assemblée Nationale pour 2023

Le ministre de la Communication et de l’Économie Numérique, Amadou Coulibaly, a obtenu, le mercredi 09 novembre 2022, le vote des membres présents de la Commission des Affaires Économiques et Financières (CAEF) du budget de l’année 2023, de 84 614 708 123 Fcfa, pour son département ministériel.

Ce budget est reparti par programme et par nature de dépense, a expliqué le Ministre. Ainsi, le budget du programme 1 se chiffre à 5 milliards 449 millions 144 mille 536 Fcfa soit 6,44% du budget global du ministère de la Communication et de l’Économie Numérique. Celui du programme 2 se chiffre à 12 milliards 370 millions 571 mille 551 Fcfa soit 14,62%. Enfin, le programme 3 est évalué à 15 milliards 979 millions 992 mille 036 Fcfa, soit 18,88% du budget global.

Le budget des comptes spéciaux du trésor se chiffre à 50 milliards 815 millions Fcfa soit 60,05% du budget global du Ministère de la Communication et de l’Économie Numérique. Le budget cumulé de l’année 2023, est donc évalué à 84 milliards 614 millions 708 mille 123 Fcfa.

Lire aussi : Journées Nationales du Cacao et du Chocolat / Originaire de Niablé, le Meilleur Producteur National de Cacao a reçu son camion

« La politique nationale en matière de Communication et d’Économie Numérique reflète l’ambition du Gouvernement de satisfaire les populations relativement aux grandes questions relevant du domaine de la Communication et de l’Économie Numérique (presse écrite, presse en ligne, audiovisuel, communication publicitaire, téléphonie, internet et la poste). La Côte d’Ivoire, en raison de son attractivité par la performance de son économie, ambitionne de se projeter parmi les géants africains dans le domaine de la communication et du numérique », a indiqué Amadou Coulibaly.

Amadou Coulibaly a convaincu les membres de la Commission des Affaires Économiques et Financière sur son budget de 84 milliards Fcfa (Ph: DR)

Qui a rappelé que cette volonté est clairement affichée dans le Plan National de Développement (PND) 2021-2025 par la mise en œuvre des actions stratégiques suivantes : l’amélioration de la gouvernance du secteur de la communication et de l’économie numérique ; le renforcement de la production et la diffusion de l’information ; la régulation et la professionnalisation du secteur de la communication et des médias ; le développement de l’économie numérique et le développement du secteur postal.

Le ministre a partagé son ambition de faire figurer la Côte d’Ivoire parmi les 20 premiers pays respectueux de la liberté de la presse de Reporters sans frontière (RSF). La Côte d'Ivoire est passée de la 66e place en 2021 à la 37e place en 2022, sur 180 pays.

Lire aussi : Dette de plusieurs milliards / Les recettes d’Amadou Coulibaly pour sauver la Poste de Côte d'Ivoire

Pour rappel, au titre de l’année 2022, le budget du ministère de la Communication et des Médias a été exécuté à 76%, et celui de l’Économie Numérique et de la Poste à 98%, a révélé le ministre.

Avec Sercom MICEN

478
A lire aussi