LONACI - concurrence déloyale / Le Gouvernement réduit sa quote-part et augmente le gain des joueurs

La Présidence de la République de Côte d’Ivoire à Abidjan-Plateau a abrité, le mercredi 30 mars 2022, un Conseil des Ministres présidé par Alassane Ouattara. Au cours de cette réunion, les membres du Gouvernement se sont penchés sur la question des jeux de hasard, notamment la loterie.

Ce conseil s’est soldé par l’adoption de plusieurs décrets. Ainsi, au Titre du ministère de l’Economie et des Finances et le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, il a été adopté un décret portant approbation de l’Avenant numéro 1 concernant de l’exploitation des jeux du hasard entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI).

L’avenant n°1 à la convention susmentionnée modifie l’assiette de la redevance due à l’Etat, en vue d’atteindre le Taux de Retour aux Joueurs (TRJ) standard de 85%, de façon à lutter efficacement contre la concurrence déloyale et à préserver l’activité.

Lire aussi : Interview / Après le MASA 2022, Jean-Yves Cebon rassure sur l’avenir du Zouk en Côte d’Ivoire

Au titre du ministère des Eaux et Forêts, en liaison avec le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité et le ministère de l’Environnement et du Développement Durable, le Conseil a adopté un décret portant création de la Réserve Naturelle de la Bossematié. Cette Réserve Naturelle est située dans la Région de l’Indénié-Djuablin, dans le Département d’Abengourou. Ce massif forestier de 21960 hectares relativement bien conservé sera enrichi en espèces animales d’horizons divers.

Conseil des Ministres du 30-03-2022.pdf

En ce qui concerne le ministère du Commerce et de l’Industrie, en liaison avec le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme et le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Conseil a adopté 2 décrets.

Il s’agit d’n décret portant dissolution de l’Etablissement Public à caractère industriel et commercial dénommé Agence de Gestion et de Développement des Infrastructures Industrielles (AGEDI) et d’un autre portant création de la Société de Gestion et de Développement des Infrastructures Industrielles (SOGEDI).

Lire aussi : Hausse des prix du blé / Le Gouvernement ivoirien tranche pour 2 baguettes de pain à 150 et 200 Fcfa

Créée en remplacement du FODI et de l’AGEDI dissouts, la SOGEDI s’inscrit dans le cadre de la mise en cohérence des structures existantes en matière de développement industriel avec la volonté du Gouvernement de faire de l’industrialisation le moteur de la croissance économique. Elle a pour missions de planifier, de promouvoir, de financer, de concevoir, de réaliser, de réhabiliter et de gérer ou de faire gérer les infrastructures industrielles, soit directement soit en ayant recours à des opérateurs privés dans le cadre de contrats de concession.

Paterne Amani

531
A lire aussi