Education de la jeune fille à Bongouanou / Une unité locale de lutte contre les VBG installée

Le département de M’Batto, dans la région du Moronou a accueilli, du mercredi 2 au vendredi 4 juin 2021, un atelier de renforcement de capacité sur la position de la jeune fille dans la société. Il a été présidé par le préfet de département, Drissa Binaté.

Au terme de cet atelier, une plateforme locale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG), telles que les mariages précoces, les viols et mutilations génitales féminines…, a été installée dans le cadre du projet “Droit à l’éducation inclusive et maintien des filles à l’école”, initié et piloté par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et financé par Global Affaires Canada.

Ce projet vise à renforcer l’accès des jeunes filles à l’éducation à travers une approche transformatrice, en adressant leurs facteurs de vulnérabilité sociable, économique, liée aux inégalités de genre et la non-valorisation de la fille par rapport aux garçons dans la société.

Auparavant, les leaders communautaires et les chefs religieux de M’Batto se sont engagées à lutter contre les VBG dans leur localité. Tout en dénonçant les règlements à l’amiable et l’impunité qui est de mise en cas de violation, les participants ont promis de vulgariser les lois et textes pour lutter contre l’attentat à la pudeur, l’inceste, la prostitution et les mutilations génitales féminines, qui constituent des VBG.

Quant au préfet de département, Drissa Binaté, il s’est réjoui de la tenue de cette formation qui, dit-il, donne aux leaders communautaires et guides religieux les rudiments nécessaires pour jouer leur rôle dans la lutte contre les VBG. Puis, il a exhorté les parents à prendre toutes les dispositions pour assurer l’intégrité physique et morale de leurs enfants.

Raphael Okaingni (infos UNFPA)

730
A lire aussi