Distribution de matériels agricoles / Les ministres Léon Kacou Adom et Kobena Kouassi Adjoumani font le bonheur des producteurs de l’Est

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, Kobena Kouassi Adjoumani, a remis des matériels agricoles aux producteurs d’Adzopé et d’Abengourou pour un coût total de 170 milliards de F CFA. C’était le vendredi 15 mars 2024, à Adzopé, chef-lieu de la région de la Mé. Le ministre d’Etat avait à ses côtés, pour cette initiative, le ministre des Affaires Etrangères, Léon Kacou Adom.

L’initiative s’inscrit dans le cadre du lancement de la première phase du programme. Les lots remis gratuitement aux producteurs de ces deux grandes zones sont constitués de 3 600 tonnes de semences hybrides de maïs, pour une production sur une superficie de plus de 110 000 ha. Sans oublier 3 894 tonnes de semences de riz, pour couvrir plus de 88 000 ha. Avec 61 930 tonnes de NPK et 39 353 tonnes d’urée. Le coût total du projet est de 170 milliards de F CFA.

Ce vaste Programme de production alimentaire d’urgence en Côte d’Ivoire (2Pau-Ci) bénéficie du financement de la Banque africaine de développement (Bad). Avec le soutien de la Coopération japonaise (Jica).

Le ministre d’Etat, Kobenan Kouassi Adjoumani, a révélé que le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a décidé que l’accent soit mis sur les productions vivrières. A cet effet, il a exhorté les producteurs à s’inscrire massivement, pour bénéficier des intrants.

Kobenan Kouassi a demandé aux cadres et élus de s’impliquer véritablement dans le projet. Cela, afin d’aller au-delà des 1 600 inscrits, pour atteindre 5 000 producteurs, voire plus. Le ministre d’Etat les a rassurés de son soutien, s’agissant de leur encadrement par l’Anader et l’Aderiz.

Le ministre de tutelle a dit avoir constaté que les produits de grande consommation, en Côte d’Ivoire, sont pour la plupart importés de l’extérieur. Et que ce projet vise à renforcer les capacités des producteurs. Dans le souci d’accroitre les productions des cultures vivrières telles que le riz, le maïs et le manioc.

Le président du Conseil régional de la Mé, Patrick Achi, a fait remarquer que ces initiatives démontrent tout l’intérêt du président de la République, pour le développement du pays et de ses différentes régions. Il a fait savoir que la sienne jouera pleinement sa partition, pour la réussite du projet.

Au niveau national, la production additionnelle attendue est de 2 000 000 de tonnes de manioc, 546 987 tonnes de maïs et 796 323 tonnes de riz.

Notons que le Programme de production agricole d’urgence (2Pau-Ci) vise à amortir l’impact des chocs exogènes (Covid- 19, Crise russo-ukrainienne, etc.) et renforcer la souveraineté alimentaire du pays. Cela, à travers l’augmentation de la production de riz, de maïs et de manioc. Le succès de la mission est au bénéfice des producteurs, répartis sur toute l’étendue du territoire national. Les villes de Guiglo et d’Odienné recevront la caravane la semaine prochaine.

Infos d’Ivoire avec NDC

55
A lire aussi