Augmentation du prix du carburant / Le Syndicat National des chauffeurs de taxis appelle le Gouvernement à avoir pitié des chauffeurs

Boka N’tapké, Secrétaire général du Syndicat National Des Chauffeurs VTC De Cote d'Ivoire (SYNACTVCCI) a animé un point presse, pour donner la position des Chauffeurs VTC (chauffeurs de taxis), relativement à la hausse du prix du super sans plomb. C’était ce vendredi 10 février 2023 à Abidjan, à Cocody Riviera-Palmeraie. Déclaration !

L'Etat de Côte d'Ivoire, à travers le ministère des Mines, du Pétrole et de l'Energie, a publié, le 31 janvier 2023, les nouveaux prix des produits pétroliers parmi lesquels l'Essence Super Sans Plomb dont le prix du litre est désormais fixé à la pompe à 815 FCFA du 1er au 28 février 2023, contre 775 FCFA le mois précédent. Soit une hausse de 40 FCFA.

Le gouvernement soutient aussi avoir maintenu le prix du litre de Gasoil à la pompe à 655 FCFA, comme il l'a déjà fait les mois passés, pour soutenir les couches les plus défavorisées de la population afin de préserver leur pouvoir d'achat. Le gouvernement, qui se dit soucieux de préserver le pouvoir d'achat des ménages vivant sur le sol de Côte d'Ivoire, a consenti d'énormes sacrifices pour subventionner certains produits pétroliers dont le Gasoil. Ce sont quelque 120 milliards de FCFA qui ont ainsi été dépensés par l'Etat de Côte d'Ivoire de janvier à avril 2022 pour éviter au pays une hausse généralisée des prix sur les marchés.

Malheureusement, le Syndicat National des Chauffeurs VTC de Côte d'Ivoire (SYNACVTCCI) constate que la dernière augmentation du prix du litre de l'Essence Super Sans Plomb, comme les précédentes augmentation du prix du litre de ce produit pétrolier, que les autorités ivoiriennes imputent à la crise entre la Russie et l'Ukraine qui aurait entraîné une hausse mondiale du prix du baril, qui aurait atteint les 100 dollars en octobre 2022, n'est pas sans conséquence sur le secteur des Transports en Côte d'Ivoire. En particulier sur les usagers de la route, parmi lesquels les chauffeurs VTC de Côte d'Ivoire dont elle réduit, chaque jour davantage, le pouvoir d'achat pour plusieurs raisons :

- Les prix des applications de mise en relation avec les clients, qui sont fixés en fonction du kilométrage, n'ont pas changé :

- Les pourcentages de défalcation sont restés inchangés : Les recettes versées aux propriétaires de véhicules sont restées également inchangées.

Il va sans dire que l'augmentation du prix du litre de l'Essence Super Sans Plomb double forcément le volume du travail des chauffeurs VTC de Côte d'Ivoire, leur entraînera beaucoup de stress et les impactera négativement sur le plan physique et psychologique, si rien n'est fait pour inverser cette tendance à la hausse de l'Essence Super Sans Plomb.

C'est pourquoi le SYNACVTCCI, dont le parc automobile est constitué à 98% de véhicules qui utilisent ce produit, tout en félicitant le gouvernement pour tous les sacrifices jusque-là consentis pour préserver le pouvoir d'achat des populations ivoiriennes, appelle le gouvernement à faire le geste qui sauve en subventionnant, comme il le fait déjà pour le gazoil, l'essence super sans plomb, pour éviter à ce corps de métier en pleine croissance dans notre pays de disparaitre.

Timothée Guéï

532
A lire aussi